A Tricky Expression: Tirer son Épingle du Jeu

Agir afin que nos collectivités puissent tirer leur épingle du jeu dans une économie en dents de scie.

Act to ensure that communities can seize the opportunities in a volatile economy.

Recently, I’ve noticed that the expression “tirer son épingle du jeu” has become very popular. I looked it up to find out what it meant and what I discovered surprised me.

Le Petit Robert, 2014, p.907 – Tirer son épingle du jeu : Se dégager adroitement d’une situation délicate, se retirer à temps d’une affaire qui devient mauvaise, sauver sa mise.

The dictionary meaning of the expression doesn’t seem to match the way it is being used. I have seen it used to mean “to succeed” or simply “to take advantage of a situation,” rather than to emerge unscathed from a difficult or tricky situation. Next, I looked it up in the Multidictionnaire, which says on p. 1594, that tirer son épingle du jeu = profiter d’une situation délicate.

For idioms, I like to check the old standard dictionaries. There are clearly two different meanings. Robert Collins states the following on p. 356: tirer son épingle du jeu = 1. bien manoeuvrer = to play one’s game well; 2. s’en sortir à temps = to extricate oneself.

epingles-a-nourrice-broches-lot-de-5-argente

Image source: Présentoirs pour bijoux

Get out now while the going is good or take advantage of the opportunities available?

Irène de Buisseret, on p. 413 of her classic translation guide, Deux langues, six idiomes, reprinted by Denys Goulet, Association des traducteurs et interprètes de l’Ontario, Ottawa: Carlton-Green Pub., 1989, does not recommend translating phrases similar to “to extricate oneself” by tirer son épingle du jeu. This is good advice to avoid ambiguity. Moreover, the expression has now taken on a broader, more positive meaning. Irène provides the following example:

Source: We should get out of the whole business.

Target

The criticized translation is: Nous devrions tirer notre épingle du jeu.

Irène de Buisseret proposes the following translation: Nous devrions en sortir complètement.

A popular expression these days

In the next two examples, the expression has a more positive meaning:

  • Le Québec tire son épingle du jeu, lui qui possède la moitié des effectifs canadiens en traduction.

Quebec benefits from the fact that half of all Canadian translators live there.

  • Pour tirer votre épingle du jeu, vous devez vous préparer à l’entrevue.

The key is to go to the interview prepared.

By Barbara McClintock, C. Tr. “The Word Geek”

Petit guide de mes thés préférés Partie II : Les tisanes sans caféine

Voici la suite de mon petit guide, cette fois, les tisanes.

Un incontournable de Celestial Seasonings est la tisane Épices du Bengale, un heureux mélange d’épices, telles que la cannelle, le gingembre, la chicorée et le clou de girofle. Il s’agit d’une version sans caféine et plus épicée d’un chai. Servez-le à des invités, même ceux qui n’aiment pas la tisane voudront l’essayer !

bengal-spice-herbal-tea-3d-large.png

Épices du Bengale crédit photo : Celestial Seasonings

10179dt01var004019-bi-1.696.png

J’avoue que je suis encore néophyte en ce qui concerne David’s Tea. Néanmoins, je vous confirme que noix magiques (à gauche) est un délicieux mélange d’amandes et de morceaux de pommes. Il produit un liquide rouge, car il contient de la betterave. J’ai l’impression que toutes les tisanes à la menthe poivrée et les rooibos, des « thés » rouges, goûtent sensiblement la même chose. Je les aime donc tous peu importe la marque et le prix !

J’aime beaucoup commander mes thés et mes tisanes en ligne. Camellia Sinensis et David’s Tea offrent toujours des échantillons de thés avec des achats faits sur le Web, ce qui permet d’en essayer de nouveaux. Le premier remet un échantillon de petite taille et le second donne trois minis échantillons différents. De plus, David’s Tea fournit parfois par exemple, une boîte de thés gratuite d’une valeur de 20 $ en guise de promotion.

Rooibos.jpgRooibos zeste éclair crédit photo : Camellia Sinensis

En vous abonnant à leur infolettre, vous serez à l’affût des offres en vigueur. Les thés de Camellia Sinensis et certains de David’s Tea sont vendus en vrac, donc ça nécessite un infuseur. Personnellement, je préfère les infuseurs de David’s Tea aux boules à infuser, car ces dernières laissent passer plus de grumeaux.

900602dt01var0012628-bi-2.1014

L’infuseur parfait – blanc crédit photo : David’s tea

Les marques Camellia Sinensis et David’s Tea sont vendues dans leurs boutiques respectives et en ligne. Tandis que les tisanes de Celestial Seasonings se retrouvent à l’épicerie, dans des marchés d’alimentation naturelle ou en ligne.

Crédit photo de l’image de couverture de thé à la menthe marocain : RecipiesHubs

Mia

En décembre dernier, j’ai adopté un mammifère félin que j’ai nommé Mia. Cette petite femelle grise est dotée d’un pelage soyeux taché de brun et de beige. Mia est mon animal préféré, car c’est mon premier chat. C’est le chaton que je trouvais le plus mignon de la portée. Son menton a la particularité d’être divisé en deux couleurs, gris et beiges, en plein milieu. On dirait qu’elle a toujours un sourire accroché aux lèvres.

Elle miaule peu pour une chatte, mais elle ronronne beaucoup. Elle me rappelle la Fille au chat (1875), ce fameux Renoir, car elle aime se blottir contre nous. Parce que je travaille de la maison, elle me suit toute la journée. Ses croissants de lune du petit matin se transforment en billes noires et ambrées dès midi.

Les chats restent des chatons au moins jusqu’à l’âge de huit mois. Mia est comme un enfant de deux ans qui veut jouer quotidiennement. Je souris quand elle chasse sa souris. Bien que la plupart du temps elle soit affectueuse, elle peut être turbulente. Elle a cassé mes écouteurs et mon imprimante en sautant dessus lorsque j’imprimais des documents. Elle nous a volé des objets, tels que de la monnaie ou des fruits. Je n’ai toujours pas retrouvé l’avocat qu’elle a confondu avec une balle. Il doit être en train de pourrir dans un coin de mon appartement.

Parfois, elle m’énerve lorsqu’elle me mord plusieurs fois par jour au même endroit sur mon bras. Je l’aime malgré tout. C’est la petite boule de poils qui nous accueille à notre retour à la maison. Celle qui se met au travers de la porte afin d’essayer de m’empêcher de sortir. Intrépide, elle saisit chaque occasion pour partir en fusée dans le corridor de l’immeuble. Toutefois, elle a toujours une peur bleue des chiens, même ceux qui sont plus petits qu’elle !

Mia

Crédit photo : Alexandra Tremblay

Note : Ce texte sur ma chatte aux yeux jaunes a été rédigé dans le cadre du cours Stylistique et rédaction donné à l’Université de Montréal durant l’hiver 2016.

Crédit de l’image de couverture : Les Grands Peintres

White, Pink or Purple Pachyderms?

White, Pink or Purple Pachyderms?

The elephant has inspired some interesting idioms in English and French. Most English speakers know the expression a white elephant, meaning an undesirable possession that is “jumbo” size; for example, Montréal’s Olympic Stadium has often been called a white elephant. Here are some more examples of elephant idioms that are expressive, colourful … and sometimes confused!

  1. Un éléphant dans une boutique / dans un magasin de porcelaine

In English, a clumsy person may be compared to a bull in a china shop; but in French, an elephant rather than a bull breaks things when loose in a china shop. The reference to a bull is not very appropriate because, according to MythBusters, a bull in a china shop is surprisingly nimble. Perhaps the French are right. MythBusters should conduct the same test with an elephant to find out what happens.

  1. Let’s address the elephant in the room – Parlons de l’éléphant

“The elephant in the room” refers to an issue that observers are trying to avoid. This expression may be translated by l’éléphant dans la pièce / la salle; le problème dont on ne parle pas; or le sujet tabou.

  • One delegate called the topic of climate change “the elephant in the room.” – Un délégué a qualifié le thème du changement climatique « d’éléphant dans la pièce ».
  1. Pink elephant – éléphant rose

Made popular in the 1950s, the expression pink elephant is a metaphor for the hallucinations of an inebriated person.

Beware of stray elephants…

Unfortunately, elephants sometimes wander. The following sentences from the Internet are examples of what I would call “mixed-up” metaphors:

  • It is the famous elephant in the room that everybody avoids talking about. – C’est le fameux éléphant dans la boutique de porcelaine: tout le monde évite d’en parler.
    (Incorrect translation; an elephant that wanders into a china shop won’t be ignored for very long.)
  • It would be like not noticing a three-tonne pink elephant in the middle of the living room. – Ce serait comme ne pas voir un éléphant rose de trois tonnes en plein milieu du salon.
    (Pink elephants, being too hard to ignore, should be banned from the living room.)

And, finally, the following sentence turned up in a concordancer:

  • That’s the purple elephant in the room – C’est l’éléphant dans le salon dont personne ne veut parler.
    (The translator corrected the sentence in the French version, omitting the unusual colour, since purple elephants are even harder to ignore than pink ones.)

N.B. The opinions expressed in this article are solely the author’s. Thanks to Sheila Ethier.

By Barbara McClintock, C. Tr.

Image source : Favim.com

 

Petit guide de mes thés préférés Partie I : Les thés avec caféine

Il y a environ un an, je ne sais pas ce qui s’est passé exactement. J’ai rapidement développé mon goût pour les thés et les tisanes. Depuis ce temps, j’en achète de toutes les sortes, afin d’en essayer le plus possible et de découvrir quels sont les meilleurs. J’aime les thés noirs, les Earl Grey, les thés au jasmin et les rooibos. Je déteste certaines tisanes à la camomille et les tisanes ayant un goût artificiel. Au fil du temps, j’ai également appris à aimer le thé vert.

J’affectionne tout particulièrement la marque de thés québécoise Camellia Sinensis. Leur Earl Grey Crème avec pétales de centaurée sent terriblement bon. Son goût présent est crémeux et presque sucré.

Crème Earl Grey.jpg

Earl Grey Crème
Crédit : Camellia Sinensis

Tandis que Earl Grey de Marie-Antoinette biologique consiste en un délicieux thé noir agrémenté de pétales de roses enivrantes.

Marie-Antoinette.jpg

Earl Grey de Marie-Antoinette biologique
Crédit : Camellia Sinensis

Puis, j’ajoute de l’anis étoilé à Chai Orange Express biologique, une variation sur le chai. Alors que Perles du Dragon, désormais un classique, plaît à tous. Il s’agit d’un thé vert au jasmin facile à apprivoiser dont chaque petite boule de feuille a été roulée à la main. Le thé noir Lapsang souchong a un surprenant goût prononcé de fumée. Vous l’aimerez si vous êtes fana de rhum tourbé. Ces thés d’une haute qualité restent assez chers.

Perles du dragon.jpg

Perles du Dragon
Crédit : Camellia Sinensis

Pour ce qui est de la marque de thés Celestial Seasonings, mon préféré demeure le thé noir yerba maté Morning Thunder. C’est difficile de décrire le goût du yerba maté, qui peut être rebutant aux premières gorgées. Disons que c’est un goût qui se développe. J’adore le boire au petit matin.

morning-thunder-herbal-tea-3d-large.png

Morning Thunder
Crédit photo : Celestial Seasonings

J’aime beaucoup les thés Four O’clock offerts en plusieurs déclinaisons différentes, mais semblables. Mon préféré est sans contredit le thé vert jasmin et fleur de lotus. Son mélange de morceaux de pommes, de pétales de bleuet, de rose et de souci est à la fois beau et sent divinement bon. Puis le thé noir au citron est simple, mais efficace.

the_jasmin_fleur_lotus.jpg

Thé vert jasmin et fleur de lotus
Crédit photo : Four O’clock

J’estime que pas mal toutes les déclinaisons de thés verts sont bonnes, peu importe la marque. Il suffit de ne pas plonger le thé vert dans de l’eau trop chaude, soit à environ 85 degrés Celsius. Il est conseillé de retirer le sachet ou l’infuseur après seulement trois à quatre minutes, sinon il prendra un goût amer.

Lorsque j’ai certaines épices dans mon garde-manger qui se retrouvent dans mes thés, j’aime en ajouter lors de l’infusion, notamment : de l’anis étoilé, du poivre rose et des clous de girofle. Je trouve que les thés de Four O’clock et de Camellia Sinensis sont plus concentrés que ceux de David’s Tea. Autrement dit, il faut la quantité recommandée des premiers, mais en mettre plus que celle recommandée du second.

Anis.jpg

Anis étoilé
Crédit photo

Pour tous les thés en vrac, il est habituellement possible de les infuser deux fois en laissant le thé tremper plus longtemps la deuxième fois. Les thés de Camellia Sinensis sont vendus en vrac, donc ça requiert un infuseur. Ces derniers sont en vente en boutique et en ligne. Pour ce qui est des thés de Celestial Seasonings et de Four O’clock, vous les trouverez à l’épicerie, dans des épiceries fines et de produits naturels ou en ligne. En somme, boire du thé en vrac est une bonne habitude écoresponsable à prendre. Dans la deuxième partie de mon petit guide, je vous partagerai mes tisanes coups de coeur.

Image de couverture : tasse anglaise de la collection centenaire de Royal Albert. Crédit : Camellia Sinensis

 

Lady and Master Gender Neutral Language

Lady and The Tramp

With our apologies to Walt Disney lovers, lady is a tramp. Nowadays, it is best to avoid the word lady, which has a paternalistic connotation that gentleman does not have. Some women take offence at being referred to as ladies, depending on the context. Just picture the 1960s: the ladies gossip and wash the dishes in the kitchen and the gentlemen retire to the living room to smoke. On the other hand, very few people would object to “Welcome, ladies and gentlemen.”

lady5.jpg

 

Master Bedroom

Another expression that is being phased out is “master bedroom” because “master” is considered offensive by some people (master versus slave). It is being replaced by “owner’s bedroom” or “owner’s suite” in the U.S. for residential real estate.

Source: Washington Business Journal Blog

bunnywilliams.com,_house_in_provence,_master_bedroom-resized-600.jpg

by Barbara McClintock, Certified Translator

Cover image source
Image source 1
Image source 2

Pourquoi j’achète des vêtements faits au Québec

C’est important pour moi d’encourager les designers de mode québécoise. Pourquoi ? À l’adolescence, j’ai suivi des cours de couture pendant environ deux ans. C’était assez difficile et j’aimais beaucoup ça. C’est probablement pour cette raison que j’admire le travail des designers de mode d’ici. Je n’ai pas le portefeuille assez profond pour n’acheter que du québécois, mais je fais “l’effort” d’acheter des vêtements de qualité faits ici qui vont durer plus longtemps.

La première collection qui a attiré mon attention est la collection automne/hiver 2010-2011 de Ève Gravel avec la blouse style années 80 Jelly Bones et la mini-jupe noire Rubber (photo ci-bas).

EveGravel_JellyBones_Rubber

Source de l’image

Par la suite, j’ai eu un coup de coeur pour les chandails embellis noir ou gris en angora ou en mohair puis les petites robes noires, dont une inspirée par Tim Burton, de la collection 2011-2012. Si j’avais pu, j’aurais absolument tout acheté ! Une collection parfaite. J’en suis encore nostalgique.

Eve_Gravel_Bourdin

Chandail Bourdin de Ève Gravel.

Eve_Gravel_Newton

Chandail Newton de Ève Gravel.

photo37.jpg

Chandail Claudel de Ève Gravel.

Eve_Gravel_Talons_Aiguilles.jpg

Robe talon aiguilles de Ève Gravel.

Eve_Gravel_Burton.jpg

Robe Tim Burton de Ève Gravel.

Comme vous pouvez le constater, je n’achète pas seulement parce que c’est fait à Montréal, j’achète parce que je trouve ça BEAU. Très, très beau. En général, les vêtements proposés ont des coupes et des couleurs classiques qui vont rester à la mode pour plusieurs années. L’année passée, j’ai découvert la marque Betina Lou grâce au blogue Ton Petit Look. Je possède une robe, Paige en denim, que je chéris, car elle est magnifique.

Paige

Robe Paige de Betina Lou.

Le bémol avec ces vêtements est qu’ils nécessitent d’être nettoyés à sec, ce qui est moins pratique et coûte plus cher que des vêtements lavables à la machine ou à la main. Lorsque j’achète un nouveau vêtement avec une telle étiquette, je me renseigne auprès du magasin afin de savoir si le lavage à la main est possible.

Acheter local à un moindre coût

Je vais aux braderies de mode québécoise au printemps et à l’automne avec mon copain, ma soeur et/ou des amies. J’y ai découvert la marque Annie 50 qui offre des designs féminins faciles à porter, dont des pièces lavables à la main.

Lorsque les nouvelles collections sortent, je fais un tour de piste en ligne et je choisis vaguement d’avance les morceaux que j’aime le plus. Puis, je compare les prix en ligne et j’attends que ce que je veux tombe en solde. Je me suis aussi inscrite aux infolettres des designers que j’aime, alors je reçois par courriel l’information concernant les promotions et les soldes. C’est aussi une bonne idée de demander des vêtements en cadeau de fête ou de Noël.

The Fountain of Youth?

Lately, magazines have been claiming such things as “90 is the new 60!” In some cases, that might be true. You hear about 96-year-olds who do very well after surgery. The 88-year-old Queen is still fulfilling her official duties. Consequently, it’s time to review our use of the word elderly. Elderly is defined in several major English dictionaries as someone who is “rather old” or “past middle age”. Middle age means about 40 to 60 years old according to the Canadian Oxford Dictionary. Most people would be mortified to be described as an “elderly 65-year old”. It is perhaps time to change the definition of elderly to someone who is “very old”, without specifying an age range. Even my 84-year-old mother refers to herself as a senior—she’s not ready to be described as elderly yet. We also see the term frail elderly (personne âgée fragile), which should be used with caution because it refers to both the people’s state of health and age.

By Barbara McClintock, Certified Translator

Source of the image: painting by Eduard Veith

I love Juicy Couture

i-am-juicy-fragrance

Source de l’image

I Am Juicy Couture

L’univers de Juicy Couture est empreint de jeunesse, de fraîcheur et de rose. Sexy, girly, provocante et originale, voilà les adjectifs qui me viennent en tête pour décrire cette marque. Ce qui est le fun avec ces parfums, c’est qu’ils sont faciles à porter, voire réconfortants. Je reçois souvent des échantillons de parfum de Sephora avec mes commandes en ligne, dont I Am Juicy Couture.

C’est plutôt rare que j’aime les échantillons, mais j’ai beaucoup aimé celui-ci. Il me rappelle Hot Couture de Givenchy probablement en raison de la framboise, mais en plus sophistiqué. Je préfère I Am Juicy Couture à Hot Couture.

bn1438074344

Source de l’image

Tel que décrit sur Sephora.ca :

Notes :
Pomelo ensoleillé, pulpe de framboises, fruit de la passion, gardenia, rose de mai, héliotrope, pois sucré, bois de cachemire, muscs captifs, ambre confite.
Style :
Juteux. Sensuel. Provoquant une dépendance.

(Traduction libre)

3818_perfume_l_t2

Source de l’image

Je vous recommande d’acheter un rollerball plutôt que les grands formats. J’aime bien changer de parfum chaque jour, donc je ne considère pas que ça vaille la peine d’acheter des formats plus gros qu’un applicateur à bille. Il se détaille à 30 $ pour 0,33 oz sur Sephora.ca. Il coûte 89 $ pour 50 ml ou 1,7 oz et 110 $ pour 100 ml ou 3,4 oz sur Sephora.ca ou sur la Galerie Beauté de Pharmaprix.

Viva La Juicy Rosé

o.36712

Source de l’image

J’ai aussi eu la chance de tester Viva La Juicy Rosé en pharmacie. Il est semblable à I Am Juicy Couture, mais en plus doux et plus sucré. Le joli flacon est paré de couleurs rose et or puis d’une boucle. Je suis sûre que Marie-Antoinette aurait aimé ;).

4921_perfume_l_z

Source de l’image

Tel que décrit sur Sephora.ca :

Notes :
Mandarine italienne, poire William, pétales de jasmin, absolu de rose centifolia, pivoine blanche, jasmin sambac, absolu d’orris, benjoin, ambrox.
Style :
Pétillant. Charmant. Exubérant.

(Traduction libre)

Il est vendu à 89 $ pour 50 ml en ligne seulement sur Sephora.ca et sur la Galerie Beauté de Pharmaprix ou en pharmacie. Un format à 110 $ pour 100 ml est offert chez ce dernier. Il s’agit d’une édition limitée. Ces parfums sont également en vente chez La Baie. Ça peut valoir le coup de comparer les prix en ligne et en magasin.

As Montréal as a Two-Cheeked Kiss

We Love Québec English!

All-Dressed Pizza (Instead of Deluxe Pizza)

In Québec, a traditional “all-dressed pizza” is topped with cheese, green peppers, mushrooms and pepperoni. “All dressed” is usually understood by most Canadians, who also talk about all-dressed hotdogs, but not by Americans.

Coordinates (Contact Information)

Some Anglo-Quebecers use the word coordinates—a literal translation of coordonnées—to refer to their address and telephone number. It is logical because it refers to the points on a map. Anglo-Quebecers who leave the province continue to use the expression and thus are spreading its use in the rest of Canada.

Dépanneur

Anglo-Quebecers sometimes refer to a convenience store as the dépanneur or the dep.

One-and-a-half/bachelor apartment and cottage versus chalet

Anglo-Quebecers use unique real estate terminology. Apartments are described by the number of rooms, not the number of bedrooms, they contain. Half refers to the bathroom. Thus, a three-and-a-half has one closed bedroom, a living-room and full kitchen plus the bathroom. In the rest of Canada, when you rent a bachelor apartment in Canada, called a studio apartment in the U.S., it has no bedroom. Or you can rent a one-, two- or three-bedroom apartment. Anglo-Quebecers talk about selling their bungalow to buy a cottage. A cottage is two-story house in the rest of Canada, and a chalet is a cottage in the ROC.

Cocktails on a terrasse

We love our outdoor terrasses and what do we do there? Go to a cinq à sept, of course! As you can probably guess, a 5 à 7 means happy hour or a cocktail party from 5 p.m. to 7 p.m. A cocktail dînatoire includes hors d’oeuvres, which is originally a French expression, but often called petites bouchées or amuse-gueules in French.

In Montréal, we say tchin, tchin! À votre santé !

For more information, see “All-dressed English: Why Quebec English is Unique” by Dr. Charles Boberg in Circuit Magazine issue No. 109.

By Barbara McClintock, Certified Translator

Photo source