I love Juicy Couture

i-am-juicy-fragrance

Source de l’image

I Am Juicy Couture

L’univers de Juicy Couture est empreint de jeunesse, de fraîcheur et de rose. Sexy, girly, provocante et originale, voilà les adjectifs qui me viennent en tête pour décrire cette marque. Ce qui est le fun avec ces parfums, c’est qu’ils sont faciles à porter, voire réconfortants. Je reçois souvent des échantillons de parfum de Sephora avec mes commandes en ligne, dont I Am Juicy Couture.

C’est plutôt rare que j’aime les échantillons, mais j’ai beaucoup aimé celui-ci. Il me rappelle Hot Couture de Givenchy probablement en raison de la framboise, mais en plus sophistiqué. Je préfère I Am Juicy Couture à Hot Couture.

bn1438074344

Source de l’image

Tel que décrit sur Sephora.ca :

Notes :
Pomelo ensoleillé, pulpe de framboises, fruit de la passion, gardenia, rose de mai, héliotrope, pois sucré, bois de cachemire, muscs captifs, ambre confite.
Style :
Juteux. Sensuel. Provoquant une dépendance.

(Traduction libre)

3818_perfume_l_t2

Source de l’image

Je vous recommande d’acheter un rollerball plutôt que les grands formats. J’aime bien changer de parfum chaque jour, donc je ne considère pas que ça vaille la peine d’acheter des formats plus gros qu’un applicateur à bille. Il se détaille à 30 $ pour 0,33 oz sur Sephora.ca. Il coûte 89 $ pour 50 ml ou 1,7 oz et 110 $ pour 100 ml ou 3,4 oz sur Sephora.ca ou sur la Galerie Beauté de Pharmaprix.

Viva La Juicy Rosé

o.36712

Source de l’image

J’ai aussi eu la chance de tester Viva La Juicy Rosé en pharmacie. Il est semblable à I Am Juicy Couture, mais en plus doux et plus sucré. Le joli flacon est paré de couleurs rose et or puis d’une boucle. Je suis sûre que Marie-Antoinette aurait aimé ;).

4921_perfume_l_z

Source de l’image

Tel que décrit sur Sephora.ca :

Notes :
Mandarine italienne, poire William, pétales de jasmin, absolu de rose centifolia, pivoine blanche, jasmin sambac, absolu d’orris, benjoin, ambrox.
Style :
Pétillant. Charmant. Exubérant.

(Traduction libre)

Il est vendu à 89 $ pour 50 ml en ligne seulement sur Sephora.ca et sur la Galerie Beauté de Pharmaprix ou en pharmacie. Un format à 110 $ pour 100 ml est offert chez ce dernier. Il s’agit d’une édition limitée. Ces parfums sont également en vente chez La Baie. Ça peut valoir le coup de comparer les prix en ligne et en magasin.

As Montréal as a Two-Cheeked Kiss

We Love Québec English!

All-Dressed Pizza (Instead of Deluxe Pizza)

In Québec, a traditional “all-dressed pizza” is topped with cheese, green peppers, mushrooms and pepperoni. “All dressed” is usually understood by most Canadians, who also talk about all-dressed hotdogs, but not by Americans.

Coordinates (Contact Information)

Some Anglo-Quebecers use the word coordinates—a literal translation of coordonnées—to refer to their address and telephone number. It is logical because it refers to the points on a map. Anglo-Quebecers who leave the province continue to use the expression and thus are spreading its use in the rest of Canada.

Dépanneur

Anglo-Quebecers sometimes refer to a convenience store as the dépanneur or the dep.

One-and-a-half/bachelor apartment and cottage versus chalet

Anglo-Quebecers use unique real estate terminology. Apartments are described by the number of rooms, not the number of bedrooms, they contain. Half refers to the bathroom. Thus, a three-and-a-half has one closed bedroom, a living-room and full kitchen plus the bathroom. In the rest of Canada, when you rent a bachelor apartment in Canada, called a studio apartment in the U.S., it has no bedroom. Or you can rent a one-, two- or three-bedroom apartment. Anglo-Quebecers talk about selling their bungalow to buy a cottage. A cottage is two-story house in the rest of Canada, and a chalet is a cottage in the ROC.

Cocktails on a terrasse

We love our outdoor terrasses and what do we do there? Go to a cinq à sept, of course! As you can probably guess, a 5 à 7 means happy hour or a cocktail party from 5 p.m. to 7 p.m. A cocktail dînatoire includes hors d’oeuvres, which is originally a French expression, but often called petites bouchées or amuse-gueules in French.

In Montréal, we say tchin, tchin! À votre santé !

For more information, see “All-dressed English: Why Quebec English is Unique” by Dr. Charles Boberg in Circuit Magazine issue No. 109.

By Barbara McClintock, Certified Translator

Photo source

J’ai testé The Makeup Eraser

TMESephora

Crédit photo : Sephora

Cela fait quelques mois déjà que j’ai acheté The Makeup Eraser. Je suis plutôt satisfaite de cette débarbouillette qui démaquille avec de l’eau seulement. Je vous recommande de bien la mouiller avec de l’eau tiède à chaude avant de l’utiliser. Elle peut être un peu irritante pour les peaux plus sensibles, donc procéder doucement. J’aime surtout l’utiliser après avoir porté de la BB crème durant la journée. Elle retire la majorité du maquillage du visage. Néanmoins, il est possible que vous deviez enlever avec du démaquillant le petit restant de maquillage qu’elle n’aura pas complètement ramassé.

J’en avais d’abord commandé une sur Sephora.ca au coût de 24 $ plus les taxes. Trois couleurs y sont offertes en ce moment : rose, noir ou rouge. La débarbouillette rouge est offerte en édition limitée et elle coûte 1 $ de moins que les autres. Puis, j’ai décidé d’en acheter une autre pour donner en cadeau. En fouillant un peu sur Internet, vous pourriez peut-être en trouver à un meilleur prix. J’en avais acheté deux autres à 19,99 $ chacune plus les taxes sur Nail Polish Canada, mais ils ont augmenté leur prix depuis.

TMENPC.JPG

Source de l’image

Cette débarbouillette démaquillante est aussi intéressante d’un point de vue écologique, car elle permet de réduire l’usage de démaquillant et de rondelles de coton jetables. Toutefois, il sera nécessaire de nettoyer votre visage à l’aide d’un produit démaquillant ou nettoyant après, car The Makeup Eraser n’enlève que le maquillage. Elle peut servir environ mille fois et va dans la laveuse. J’en avais acheté une deuxième, car c’est plus pratique ainsi lorsque l’autre est au lavage.

Mauvaise expérience avec la BB crème de Lise Watier

En 2014, j’ai eu une mauvaise expérience avec le service à la clientèle de Lise Watier. Six mois après avoir acheté la HydraSmart BB crème voile teinté hydratation 3D, le flacon fuyait. Il y avait un trou dans le contenant en plastique et le produit se ramassait dans le bouchon. Je ne pouvais plus l’utiliser sans salir mes mains et mon lavabo. Sans compter que c’est plutôt difficile d’enlever de la BB crème… J’ai contacté le service à la clientèle par courriel et par téléphone à plusieurs reprises. Plus d’un mois après mon premier courriel, j’ai reçu cette réponse. On m’a finalement écrit qu’ils ne remplaceraient pas le produit s’il était plus qu’à la moitié vide.

Un copié-collé du courriel d’une représentante de la compagnie :

“Notre politique de retour nous demande d’avoir accès aux produits défectueux avant de pouvoir les échanger. Par contre, sachez que nous ne pouvons pas remplacer les produits vides ou presque vides. Donc, si votre HYDRASMART VOILE HYDRATANT est remplie à la moitié, veuillez suivre les indications de notre site internet, dans la sections RETOURS & ÉCHANGES.”

On s’entend qu’il était impossible pour moi d’empêcher le produit de s’éparpiller puisque le contenant coulait… Pour cette raison, je vous décourage fortement d’acheter la HydraSmart BB crème voile teinté hydratation 3D. Je trouve que c’est une arnaque en considérant que le produit m’a coûté environ 41,40 $ avec les taxes et que je n’ai pas pu l’utiliser au complet. Il y a d’autres BB crèmes meilleures ou aussi performantes que celle-ci à un prix inférieur. Je pense, par exemple, à la BB crème Photoready FPS 30 de Revlon.

71852_hydrasmart-cremebb_ivoire-prix
Ne pas acheter !

Petits trucs pour faire un peu d’argent ou pour économiser partie I

Quelques pistes pour faire un peu d’argent en à-côté ou pour épargner :

  • Vendre ses vêtements dans des friperies : personnellement, j’apporte mes vêtements à la Divine Friperie à Mercier sur la Rive-Sud de Montréal et chez Eva B sur Saint-Laurent à Montréal. Ça vaut surtout la peine pour certaines choses comme des jeans. Je peux avoir 9 $ par paire de jeans. Ça me rapporte environ 50 $ par année en vendant mes vêtements que je ne porte plus. La prochaine friperie que je vais essayer est l’Empire de l’échange. Je vous en redonnerai des nouvelles.
  • Vendre ses livres, ses DVD et ses CD : ça fait longtemps que je n’ai pas vendu de livres, mais je compte le faire bientôt. Veux, veux pas, ça finit par s’accumuler ces objets-là… surtout dans les petits apparts. J’ai trouvé un endroit où les apporter, la librairie L’Échange, située sur le Plateau. Celle-là aussi, je vous en redonnerai des nouvelles. Il est préférable de vendre des livres scolaires à des étudiants par le biais de différents groupes Facebook ou de sites Web, tels que celui-ci de l’Université de Montréal.
  • Kijiji : ça peut paraître banal comme moyen, mais ça fonctionne. Mine de rien, j’ai déjà vendu des parfums, un sac à main, une robe et une machine à café… C’est sûr que ça peut être long avant de trouver un acheteur. Souvent, les gens vont envoyer un courriel pour aussitôt arrêter de répondre. Il faut persister et réafficher les annonces au besoin.
  • Se trouver un deuxième emploi qui permet d’avoir un revenu d’appoint : autrement dit, ce n’est jamais une mauvaise idée de diversifier ses compétences et ses sources de revenus du même coup. Voyez selon votre champ d’expertise et tentez de l’agrandir !
  • Connaître ses droits et les politiques en magasins : c’est aussi simple que de connaître la politique d’exactitude des prix lorsque vous allez à l’épicerie ou à la pharmacie. De plus, si vous achetez quelque chose et que, quelques jours plus tard, vous vous rendez compte qu’il est en solde (ou encore plus en solde), ne soyez pas timide, demandez un ajustement de prix. Il faut aussi se renseigner sur les politiques de remboursement de chaque magasin. Je pense notamment aux boutiques Aritzia qui n’offrent normalement pas de remboursement sur les articles en solde.
  • Switch and bitch : échanger des vêtements avec des membres de sa famille ou des amis. Ça vaut drôlement le coup !

101111_worhol_dollar_sign

Source de la première image Warhol Dollar signs

Source de la deuxième image

Jo Malone’s English Pear and Freesia creative review

I walked up the stairs where my roommate James’s door is the first one to meet head-on. He was wearing no shirt, a pair of jeans and a toque. I remarked that he was naked and he replied only half, then put a shirt on as I explained that the strange part was to be wearing a winter hat with no shirt.

We were talking in the kitchen about who only knows—boys, scandals, ice cream—when I walked into my bedroom to find a little white bowl on my dresser, the kind that James has maybe 10 of, one of which holds a little heap of salt and sits in the kitchen for seasoning, which contained 10 fragrance sample vials. Little sprays, a plaster Christmas ornament (or holiday, for the PC) and a little plain business card saying, “Happy Christmas xox James.”

They were 10 different Jo Malone samples.

Jo Malone 1.jpg

I ran into the other room to thank him and he looked at me with his classic Wallace and Gromitt grin, chin slightly down.

So now I have the task of trying 10 fragrances that I’ve never smelt before, though they’ve existed for quite some time. I’m tardy to this fragrance party.

Today:

English Pear and Freesia

Clean bathroom. Hotel bathroom. The initial spray, I hate to say, is overly perfumey. Soap, alcohol, weak white florals.

Fressia is not a white floral. The perennial, conical flower comes in a variety of colours, though snow is one of them. Yellow, purple, pink, orange. The leaves have been described as swords, and indeed they shoot up like common blades of grass.

If I did not know by the name what notes this scent was supposed to evoke, I’d have guessed peony, musk and maybe a touch of green apple (the website lists, “King William pear, freesia and patchouli”). I’d give this to my [non-existent] twelve-year-old niece as a gift and regret whenever she wore it.

It may seem harsh, but there just isn’t anything original happening. I confuse the scent with a bit of clean laundry and find the sillage hard to detect from my décolletage.

I’m easily reminded of the flat-floral, Jour d’Hermes. I adore Hermes, but their fragrances can sometimes fall victim to upper-class tastes.

Given it is “English” pear, a fruit I don’t think actually exists, I can visualize the scene that the house is going for: a balmy May day, finally warm enough for the women to wear sleeveless white dresses to the garden party where the gents don seersucker and suck back Pimm’s cups. This scent would be perfect for selling your soul or any event where poise and fake smiles are necessary.

In summation the fragrance is green, and maybe even bright on the right skin or to the right nose, but unremarkable.

Jo Malone 2

Review and photos by Sara King-Abadi, Journalist

Cartouches à rabais en ligne

51ggwp+E+ZL._SY300_

Crédit photo

Les cartouches

L’année dernière, je me suis rendue compte que je pouvais acheter des cartouches recyclées sur Amazon.ca à une fraction du prix de ce que je payais dans les coops universitaires. J’ai une imprimante depuis 2011, mais je n’avais jamais pensé acheter mes cartouches en ligne ! J’aime faire des achats en ligne, car ça me permet de comparer les prix des produits assez rapidement. J’ai une imprimante Epson qui prend les cartouches recyclées. Toutefois, ce ne sont pas toutes les imprimantes qui les acceptent. Assurez-vous qu’elles vont fonctionner avec la vôtre avant d’en faire l’achat.

J’ai acheté un paquet de cinq de ce modèle de cartouches E-Z Ink remanufactured ink cartridge replacement pour 12,50 $. N’oubliez pas de vérifier à combien s’élèvent les frais de livraison avant de passer votre commande. Les frais de livraison de celles-ci semblent avoir considérablement augmenté.

Projet Électrobac

Je suis heureuse de savoir qu’on peut facilement recycler les cartouches et autres petits appareils électroniques dans les conteneurs Électrobac prévus à cet effet qui se trouvent dans certaines universités dont HEC Montréal et l’Université de Montréal. Visitez ce site Web si vous souhaitez avoir plus d’infos à ce sujet. Il s’agit d’un projet initié par un ancien étudiant de HEC Montréal.

 

Mon top 5 parfums

Voici un top cinq de mes parfums préférés, peut-être pas à vie, mais ce sont certainement des flacons mémorables.

Vanille abricot de Comptoir Sud Pacifique : c’est mon nouveau parfum d’été ou parfum léger préféré. Il est gourmand à souhait. Le sillage ne tient pas toute la journée ou c’est moi qui finis par ne plus le sentir. Je vous recommande d’acheter un rollerball au lieu du grand format.

Vanille abricot.jpg

Crédit photo

Stella de Stella McCartney : un parfum à la rose sans faire grand-mère qui est facile à porter et plaira à plus d’une.

stellapursesize

Crédit photo

Coco Mademoiselle de Chanel : un de mes favoris depuis l’âge de 14 ans. Le premier parfum Chanel que j’ai adoré. C’est un parfum oriental, voire un parfum d’hiver, car il est puissant. Petit bémol : il pourrait déranger certains voisins aux narines sensibles.

CocoMlle_ad_collection.jpg

Crédit photo

Chance de Chanel : le prochain parfum sur ma liste d’achats ! Souvent décrit comme le parfum Chanel de la nouvelle génération.

chance.jpg

Crédit photo

Live de Jennifer Lopez : habituellement, je n’aime pas les parfums de vedettes, mais celui-ci est différent. C’est un parfum un peu plus osé. Un parfum de soirées, de sorties en boîte de nuit ou de danses endiablées.

10048660

Crédit photo

*Je ne les ai pas mis dans un ordre particulier.

Baumes à lèvres pour l’hiver

Je suis un peu maniaque des baumes à lèvres. J’ai parfois une sorte de rage qui me pousse à en acheter rien que pour en essayer de nouveau… Sans compter que ces temps-ci, le froid nous fait la vie dure et ils sont plus que nécessaires !

Mes critères :

  • Hydratants
  • Sans saveur
  • Recommandés par Paula Begoun, donc 3 ou 4 étoiles sur 4

Voici deux de mes préférés :

  1. Baume soin des lèvres au chanvre de The Body Shop. Coût : de 4,50 $ (en solde) à 9 $ plus taxes. Pourquoi je l’aime? Il est très hydratant, ne goûte rien et sent bon. Je ne sais pas si celui au cacao a été discontinué… J’espère que non, car il est tout aussi bon. Vous les trouverez dans les boutiques The Body Shop ou en ligne.

hemp-lip-protector_l

Source de l’image

2. Masque pour les lèvres de Bite Beauty. Coût : 30 $ plus taxes. Je sais, je sais, c’est ridicule de payer 30 $ pour un baume à lèvres, mais l’essayer c’est l’adopter. J’ai acheté celui érable et agave lorsque j’ai profité du 15 $ de rabais de fin d’année de Sephora. Il sent réellement le sirop d’érable et est très hydratant en plus de sa légère teinte bronze. Cette couleur est offerte en édition limitée. Deux autres teintes sont aussi disponibles en plus d’une version non teintée. Voyez-les ici. Ce masque est parfait pour l’hiver, car il a une texture épaisse.

Bite Beauty est une compagnie canadienne exclusive à Sephora qui offre des cosmétiques 100 % sans gluten. J’ai essayé quelques échantillons de leurs rouges et de leurs baumes à lèvres dans le passé, mais je n’ai pas trop aimé leur odeur. Par contre, j’adore ce produit-ci.

Agave lip

Source de l’image

Fall for l’Ambre

There are few things that I love more than when the air turns crisper, sweaters come out of the closet and the cool winds of fall start blowing.

The smell of weather turning is one of the simplest joys of nature, and signals my favourite time for my simplest commercial pleasure: rotating my fragrance collection.

I put away my more shallow but lovely scents: summer fragrances that feel like a splash of cool water, the eau de colognes and anything heavy on citrus.

I dust off my vanity tray—the mirrored should-be staple of any woman’s bedroom—and start arranging my cool weather favourites.

Fall screams for vanillas and patchoulis. Anything tobacco, and anything that can be accentuated by the smell of wet earth as layers of leaves get trampled underfoot, like a seasonal grind with mortar and pestle.

When it comes to fall my mind immediately turns to Hermes, l’Ambre des Merveilles. The flanker from the fabulous Eau des Merveilles line carries the salty undertones of the original, but with a creamy patchouli base that is meant for cooler weather. I can’t even imagine wearing it on a hot day.

The original is suitable for all seasons but lacks the warmth, that makes someone want to move in a little closer, of l’Ambre.

Chewy labdanum adds resinous sensuality—that’s almost a little uncomfortable—to the composition, making it more complex on the nose. Maybe that’s what quells the huge amber base from turning to play doh, something that can happen with certain ambers.

The amber in l’Ambre des Merveilles is much more sensual, but mature as it dries down with the smallest hint of powder. I imagine a piece of old, sun-dried resin that’s been pulverized to dust.

The vanilla is not the star, nor even a supporting player, but the chorus. I never notice it, frankly.

But whenever I wear my golden l’Ambre des Merveilles, I get compliments from anyone who gets close enough to smell me. Be careful, though! The sillage and lasting power are big on this one, so spray lightly.

ambre

By Sara King-Abadi, journalist

Photo credit: Sara King-Abadi